Kathy Yach

En qualité de bénévole, Kathy a travaillé activement auprès d’un grand nombre d’organismes communautaires et de comités. Depuis qu’elle a pris sa retraite en 2005, Kathy a accompli de nombreuses réalisations. En voici quelques-unes :

Kathy a toujours joué un rôle clé pour ce qui est de mettre en relation des personnes, des comités et des organismes aspirant à créer une collectivité plus conviviale à l’égard des aînés et, par le fait même, de tous ses résidents.

Le Conseil sur le vieillissement d’Ottawa a bénéficié de son expérience et son dévouement à de nombreux égards. Elle a fait son entrée au conseil d’administration en 2006 et a assuré la présidence de 2011 à 2013. De 2008 à 2016, elle a dirigé le Comité des ressources et du développement, qui assure la réussite de nombreuses activités de financement du Conseil. Le Gala des arts tenu à la résidence de l’ambassadeur de l’Irlande au Canada en est un parfait exemple. Dès sa première année, le Gala a permis d’amasser plus de 27 000 $ grâce à la vente des tableaux offerts généreusement par le mari de Kathy, Keith Yach, et par son bon ami Eric Martin. Au cours des deux années suivantes, près de 20 000 $ additionnels ont été recueillis grâce à l’événement. En qualité d’ancienne présidente du conseil d’administration, Kathy a recruté de nombreux administrateurs. Elle semble connaître tout le monde à Ottawa et jouit d’un grand pouvoir de persuasion qui lui permet de convaincre quiconque de soutenir ce qu’elle fait. Le Conseil sur le vieillissement ne serait pas l’excellent organisme qu’il est aujourd’hui si ce n’était de la contribution de Kathy.

Surtout, Kathy s’est montrée généreuse en faisant bénéficier son entourage de sa sagesse et de son expérience. Ceux et celles qui la connaissent bien l’écoutaient attentivement lorsqu’elle disait : « Laissez-moi vous raconter une petite histoire. » Nous savions tous qu’elle était sur le point de nous offrir une perle de sagesse. Nous espérons pouvoir recevoir de nombreux autres précieux enseignements de sa part dans le futur. Merci pour tout, Kathy !