COVID-19 et la vie en appartement

Juil 21, 2020 | CV19, INFO-FLASH Nouvelles, Mise à jour, sante

Vous avez sans doute vu et lu une profusion de renseignements généraux sur les précautions à prendre pour empêcher la propagation de la COVID-19, concernant par exemple le lavage des mains, le port de masque dans les transports en commun et dans les magasins, ainsi que la distanciation sociale. Mais que faire si vous vivez dans un appartement ou en groupe, où la distanciation sociale devient un réel défi?

Les personnes vivant dans des maisons-appartements sont confrontées à des difficultés supplémentaires en matière de sécurité et de prévention. Les espaces communs comme les halls d’entrée, les ascenseurs, les installations communes de boîtes aux lettres, les chutes à ordures, les buanderies et les aires de loisirs intérieures et extérieures rendent la pratique de la prévention plus compliquée.

Voici quelques conseils et suggestions concernant les soins d’hygiène, la gestion individuelle de son logis et à quoi on doit s’attendre de la part de son propriétaire.

En plus de se laver les mains pendant 20 secondes et d’éviter tout contact direct avec les personnes malades :  

  • Autant que possible, évitez de toucher les surfaces communes normalement touchées par d’autres dans les locaux publics et dans votre immeuble ainsi que dans les parties communes où vous résidez.
  • Ne partagez pas votre nourriture ni vos boissons.
  • Lorsque vous prenez les ascenseurs, évitez de toucher votre visage après avoir appuyé sur les boutons et les panneaux. S’il n’y a pas assez d’espace dans l’ascenseur pour rester à 6 pieds d’écart, attendez l’ascenseur suivant.  Pour en savoir plus, voir le bulletin de Santé publique Ottawa sur les procédures à suivre lorsqu’on prend un ascenseur
  • Limitez strictement le temps que vous passez dans les environnements à haut risque, y compris les espaces fermés sans ventilation adéquate ainsi que les endroits bondés de monde.
  • Portez un masque non médical ou couvrez votre visage dans les situations où la distanciation sociale n’est pas possible.
  • Faites le plein d’articles de base au cas où vous devriez vous isoler en quarantaine dans votre appartement pendant deux semaines.
  • Trouvez des moyens de socialiser à distance, peut-être en conversant d’un balcon à l’autre, ou placez des chaises dans le hall d’entrée ou le salon communautaire pour parler à votre voisin à une distance convenable.

Nettoyage et désinfection de votre appartement

  • Essayez de garder votre appartement en ordre, propre et organisé afin de maintenir un environnement sain.
  • Nettoyez régulièrement et désinfectez souvent les surfaces «à contact élevé» en utilisant des produits tels que le vaporisateur Lysol et les lingettes Clorox (par exemple: comptoirs, dessus de table, poignées de porte, tables de chevet, accessoires de salle de bains, toilettes, poignées du réfrigérateur, robinets de cuisine, interrupteurs d’éclairage, télécommandes de télévision, téléphones cellulaires, claviers d’ordinateur et tablettes électroniques). 
  • À visionner: Comment nettoyer et désinfecter votre appartement pendant le coronavirus (vidéo sur YouTube) 

Que faire si quelqu’un chez-vous devient malade

  • Si vous êtes malade, restez à la maison et loin des autres, même si vos symptômes sont légers.
  • Autrement, assurez-vous que le malade soit et reste en quarantaine.
  • Couvrez votre bouche lorsque vous toussez ou éternuez dans un mouchoir ou votre manche.
  • Gardez deux mètres de distance des autres qui se trouvent en dehors de votre bulle de contact étroit.
  • Lavez-vous les mains régulièrement.
  • Portez un masque.
  • Nettoyez quotidiennement votre salle de bains.
  • Gardez l’appartement aussi ventilé que possible.
  • Essuyez les dessus de table, les poignées de porte et les téléphones avec un bon désinfectant plusieurs fois par jour.
  • Lavez le linge de lit à l’eau chaude et ne le manipulez pas trop par la suite. Tenez-le plutôt à bout de bras lorsque vous le rangez ou le placez sur le lit.
  • Téléphonez à votre médecin avant d’aller le voir. 
  • Protégez la famille, les amis et les contacts vulnérables en trouvant des moyens virtuels de connecter avec et de soutenir ceux qui sont plus à risque de conséquences graves de COVID-19.

Ce que la direction d’immeuble doit faire:

  • Voir à ce que du désinfectant pour les mains soit disponible à la réception, au gymnase, et près des installations de boîtes aux lettres.
  • Nettoyer souvent; désinfecter plusieurs fois par jour les surfaces couramment touchées (ex : à la réception, les toilettes du hall, la salle du courrier, les salles de jeux, les ascenseurs, les poignées de porte et les zones de livraison).
  • Voir à ce que les articles livrés soient laissés à l’entrée pour être ramassés individuellement et ne soient pas livrés directement aux appartements.
  • S’assurer que les poubelles soient bien fermées et que celles-ci, ainsi que les corbeilles à papier à l’entrée, aient des couvercles qui fonctionnent bien et restent fermés.
  • Encourager le personnel à rester à la maison s’ils sont malades, en leur assurant qu’ils ne perdront pas leur emploi.
  • Encourager les employés, les résidents et les visiteurs à signaler à qui de droit s’ils croient avoir contracté COVID-19, surtout s’ils ont utilisé des espaces communs.
  • Les propriétaires choisissant de vendre des logis occupés par des locataires sont fortement invités à suivre les directives du Conseil ontarien de l’immobilier et à éviter les visites physiques. Les propriétaires sont soumis au Code des droits de l’homme et sont obligés de prendre des mesures d’adaptation dans les locaux protégés, y compris pour les personnes handicapées. Par exemple, le fait de faire visiter physiquement un logis lorsque son locataire souffre d’un trouble immunitaire pourrait mener à une plainte en vertu du Code.
  • À lire: Outil d’atténuation des risques pour les espaces de loisirs de plein air et les activités pendant la pandémie COVID-19.
  • À lire:  Nettoyage et désinfection des espaces publics pendant la COVID-19.
  • Suivez les directives de la province de l’Ontario concernant le déconfinement de la province concernant la réouverture des installations récréatives intérieures et extérieures telles que les piscines.

Lieux d’habitation collective

Dans ce genre de situations, plusieurs personnes qui ne font pas partie de la même unité familiale vivent ensemble. Ils peuvent résider dans ces milieux pendant une courte ou longue période. Ces milieux peuvent inclure des populations vulnérables et les plus à risque qui sont en plus grand danger de contracter une maladie grave. Vous devez adapter les mesures de santé publique à votre environnement pour empêcher la COVID-19 de pénétrer et réduire les risques de propagation.  Voici quelques exemples de ce genre de milieux :

  • résidences fermées, tels que :
    • centres d’accueil
    • établissements correctionnels
    • établissements de soins de longue durée
  • foyers de groupe pour personnes handicapées
  • refuges pour personnes sans abri.

Apprenez davantage sur les mesures que vous pouvez prendre dans les lieux d’habitation collective.  

RESSOURCES ADDITIONNELLES

Recommandations pour les habitations à logements multiples

Santé publique Ottawa

•   Information générale sur la COVID-19

  • Information générale sur la COVID-19
  • Ressources et services en santé mentale 
  • L’achat de nourriture et les aliments
  • Infographie « Arrêter le coronavirus »
  • Les habitations à logements multiples

Centre de collaboration nationale en santé environnementale