Préoccupation no 4 : Communications laissant à désirer avec les résidents et leurs familles

Août 5, 2020 | CV19, les soins de longue durée, Qu'attendons-nous!, sante

Au début de cette pandémie, le CSV a remarqué que de nombreux foyers de SLD ont eu des manquements dans leurs communications avec les résidents et les familles. Il est arrivé que certaines familles aient appris, par les médias, l’existence d’éclosions.  Cette pandémie a démontré l’importance d’une communication ouverte et régulière avec toutes les parties concernées.

Le CSV recommande d’adopter immédiatement les mesures suivantes :

  1. Aviser, dans les 24 heures, tous les résidents et les membres de leurs familles, ainsi que les conseils de famille lorsqu’un résident ou un membre du personnel est testé positif à la COVID-19, ou, si un résident ou un membre du personnel décède des suites de la COVID-19, ou a été gravement malade, mais n’a pas subi un test pour la COVID-19.
  2. Désigner deux membres du personnel, un principal et un de remplacement, comme principaux points de contact pour chaque résident et un membre de sa famille.
  3. Expérimenter des méthodes novatrices de communication pour maintenir les contacts entre les résidents et leurs familles et amis : appels vidéo et audio réguliers, lieux de réunion et procédures sécuritaires.
  4. Reconnaître les conséquences de l’éloignement ou de l’isolement prolongé sur la santé mentale des résidents, des familles et du personnel. Veiller à ce que les soins nécessaires soient disponibles pour tous ceux qui en ont besoin, maintenant et à l’avenir.

Pour lire L’énoncé des préoccupation de le CSV, allez à :

coaottawa.ca/fr/quattendons-nous

Prêt à faire partie du changement? Voici ce que vous pouvez faire dès maintenant!