Rapport Taupes des neiges 2021

Juin 24, 2021 | INFO-FLASH Nouvelles, la sécurité des piétons, Mise à jour, Rapport, transport

Télécharger maintenant !

Patauger dans une cité hivernale

Ottawa est une belle ville où il fait bon vivre au gré des quatre saisons, l’hiver étant la plus longue et la plus éprouvante pour les piétons. Il est souvent difficile, sinon impossible de se déplacer dans la neige, en cherchant à surmonter les accumulations ou à les contourner, si ce n’est les surfaces glacées, transformées en gadoue ou flaques d’eau ou obstruées par des bourrelets de neige. Les variations rapides de la météo produisent des cycles de gel-dégel qui s’accompagnent de l’accumulation accrue de glace sur les trottoirs, les sentiers et les rues.

Les conditions hivernales peuvent rendre la marche hasardeuse – surtout pour les personnes âgées et celles qui doivent recourir à des aides à la mobilité. Les personnes âgées peuvent se cloisonner à domicile et s’isoler socialement pendant les mois d’hiver, par crainte de faire une chute sur la glace ou de ne pouvoir surmonter les bancs de neige. Les personnes en fauteuil roulant ou d’autres types d’aide à la mobilité, ainsi que les parents circulant avec des poussettes, doivent composer avec des trottoirs étroits et pentus, des bourrelets de neige et des rampes d’accès glacées.

Au cours d’une année normale, il peut y avoir de 500 à 600 visites par mois à l’urgence des hôpitaux locaux à la suite de chutes sur des voies enneigées ou glacées. Les personnes âgées sont aussi plus à risque d’être hospitalisées après une chute, avec des fractures ou autres blessures qui contribuent à une perte d’autonomie, à une fragilité accrue, à une crainte de marcher à l’extérieur et un isolement accru, à un hébergement dans une résidence de soins de longue durée et même à un décès prématuré. Les zones enneigées ou glacées autour des boutons-poussoirs de passages pour piétons aux intersections ainsi qu’aux arrêts d’autobus et stations de TLR constituent des barrières et des risques à la sécurité des piétons qui doivent recourir aux services de transport en commun. L’absence de bancs dégagés de neige et de glace et facilement accessibles, surtout aux arrêts d’autobus, s’ajoute aux graves inconvénients subis par les personnes âgées et autres personnes vulnérables.

Rapport Taupes des neiges 2021

Le présent document constitue le quatrième rapport annuel, rapport final de la campagne Taupes des neiges 2021, dans lequel on trouve un sommaire des données recueillies et des principales constatations, une comparaison avec les données recueillies en 2020, ainsi qu’une série de recommandations pour améliorer les conditions de marche hivernales à Ottawa pour les aînés et autres personnes devant recourir à des aides à la mobilité. Les conclusions du présent rapport viennent appuyer les recommandations faites dans les rapports Taupes des neiges des années antérieures. 

Les conditions d’accessibilité et de sécurité des piétons pendant l’hiver ont été une préoccupation prioritaire pour le CVO depuis 2016. En 2019, nous avons amélioré notre démarche en mettant sur pied un questionnaire en ligne, en plus du questionnaire imprimé, pour recueillir des données pour la campagne Taupes des neiges. Pour en connaître davantage sur les constatations et les recommandations des années antérieures, veuillez consulter les documents suivants sur le site du CVO :

Rapport Taupes des neiges 2020 : Les conditions de marche en hiver à Ottawa

Rapport Taupes des neiges 2019 : Les conditions de marche en hiver à Ottawa

Marchons ensemble ! Le potentiel piétonnier en fonction de l’âge : Rapport d’étape 2018

Potentiel piétonnier et rues sécuritaires pour les aînés et autres groupes d’importance à Ottawa : Rapport d’étape 2017

Rapport sur le potentiel piétonnier en fonction de l’âge : des rues sécuritaires pour les personnes âgées et autres groupes d’importance à Ottawa  (2016)

L’importance de la campagne annuelle Taupes des neiges

Ce projet annuel donne la parole aux citoyens, surtout aux personnes âgées et autres piétons vulnérables, qui rapportent de l’information sur les conditions de marche hivernales qu’ils ont eux-mêmes « vécues sur le terrain ». À nouveau, la campagne Taupes des neiges 2021, dans son rapport final, invite la Ville et la communauté à prendre conscience des limites réelles à l’accessibilité et la sécurité des personnes âgées en hiver à Ottawa.

Le Plan relatif aux personnes âgées de la Ville d’Ottawa 2020-2022 comporte des mesures pour faire la révision des Normes de qualité en matière d’entretien hivernal (NQMEH) en tenant compte des besoins spécifiques des personnes âgées; améliorer les conditions de sécurité des trottoirs dans les zones régulièrement fréquentées par des aînés; rendre plus accessibles les services de transport public et étudier les mesures requises pour faciliter la mobilité des personnes âgées. Le Nouveau Plan officiel de la Ville d’Ottawa (qui sera déposé pour adoption au Conseil à l’automne 2021) favorise le concept de « quartier 15 minutes » : des quartiers accueillants, accessibles aux piétons où on peut trouver les ressources et services pour satisfaire ses besoins quotidiens et hebdomadaires à moins de quinze minutes de marche.

Ces objectifs et ces actions doivent être réalisés; si on veut développer une ville-amie des aînés qui accorde plus d’importance aux piétons qu’aux automobiles et qui rend la ville accessible et sécuritaire pour les aînés et autres piétons vulnérables en toutes saisons, on doit assurer une réduction des obstacles auxquels les piétons sont confrontés et des situations qui mettent leur sécurité à risque durant la saison hivernale.

Recommandations 2021

Les recommandations ci-après s’appuient sur les données, les commentaires et les photos soumis au cours la campagne Taupes des neiges 2021, ainsi que sur une comparaison avec les données de la campagne 2020. Elles servent de guide vers une plus grande mobilité piétonne, une réduction des obstacles et des risques à la sécurité, une augmentation de l’inclusion sociale, et la réduction des chutes et des blessures.

Bien que certains rapports soumis aient indiqué une amélioration de l’entretien des trottoirs dans certains secteurs de la Ville par rapport à la saison dernière, il est devenu évident, dès la mi-campagne, que certains obstacles et risques à la sécurité étaient toujours présents en 2021. C’est la raison pour laquelle cinq des recommandations du rapport Taupes des neiges 2021 sont repris dans le présent rapport.

Recommandations antérieures toujours pertinentes en 2021 :

  1. Prioriser la sécurité des piétons dans les politiques de déneigement de la Ville en passant de la classe B (maintenu avec un couvert neigeux) à la classe A (maintenu entièrement dégagé) pour les trottoirs résidentiels très fréquentés.
  2. Veiller à ce que la formation annuelle des personnes affectées à l’entretien des trottoirs inclue une attention toute spéciale aux problèmes reliés à la sécurité des piétons en hiver (tout spécialement les aînés, ceux qui utilisent des aides à la mobilité et les enfants).
  3. Procéder à l’enlèvement des bancs de neige dans les rues résidentielles avant qu’ils ne deviennent dangereux pour les piétons et avant qu’ils ne se transforment, par un cycle de dégel-gel, en un amas de glace difficile à éliminer et très dangereux pour les piétons.
  4. Bien déneiger les trottoirs et sentiers donnant accès aux arrêts d’autobus, les coins, les boutons et les bordures donnant accès aux passages piétonniers, les rues résidentielles donnant accès aux voies piétonnières.
  5. Mettre en place des mesures correctives pour régler les problèmes d’accumulation de glace créés par les cycles de gel-dégel, ainsi que par des pratiques de déneigement inappropriées (par exemple : cartographier la localisation des égouts par quartier et veiller à ce que les égouts soient dégagés en tout temps).

Nouvelles recommandations :

  • Améliorer l’accessibilité et la sécurité aux arrêts d’autobus et aux abribus en les dégageant de neige et de glace, tout comme les bancs aux arrêts d’autobus.
  • Veiller à ce les bancs le long des trottoirs et des sentiers soient accessibles et bien dégagés de neige et de glace.
  • Augmenter la fréquence de l’épandage de sel, de grains abrasifs et sable dans les rues et sur les trottoirs, surtout durant les cycles de gel-dégel.
  • Réparer les trottoirs et les infrastructures piétonnières aux intersections pendant les saisons chaudes pour réduire les risques à la sécurité des piétons en toutes saisons et faciliter ainsi un meilleur entretien hivernal. 
  • Améliorer l’accès sécuritaire à pied, pendant l’hiver, aux divers services répondant aux besoins de la vie quotidienne, y compris les services communautaires et les points de service de transport en commun, grâce à des pratiques d’entretien améliorées et rapides, en prêtant une attention particulière aux zones de connectivité des résidences pour aînés, des centres médicaux et des écoles.
  • Augmenter les occasions pour des activités saines et sécuritaires en déneigeantplus de sentiers dans les parcs municipaux et les voies pédestres qui y donnent accès, pendant la saison hivernale.   
  • Évaluer, de façon continue,l’efficacitédes normes d’entretien hivernal à améliorer la sécurité et l’accessibilité pour les piétons pendant la saison hivernale :
    • en utilisant des paramètres axés sur les conditions de marche, ainsi que d’autres indicateurs relatifs à la sécurité, tels que les blessures, les accidents et les réclamations impliquant des piétons et des automobiles, et
    • en assurant une meilleure collecte et le partage de données, et une plus grande collaboration entre les divers services et organismes municipaux.

Télécharger maintenant !