The Council on Aging of Ottawa

Présentation en vue des consultations budgétaires de 2021

Le Conseil sur le vieillissement d’Ottawa recommande une augmentation importante du financement du système de soins de longue durée de l’Ontario, ainsi qu’une augmentation du financement pour combler les nombreuses autres lacunes graves dans les soins de santé qui sont ressorties pendant la pandémie. Il s’agit notamment des soins à domicile, de la santé publique et des soins en milieu hospitalier.

Au cœur du problème, il y a l’absence d’un plan provincial complet pour les soins aux aînés, aujourd’hui et pour l’avenir. L’Ontario doit s’engager à financer les services de santé essentiels, afin d’offrir des soins de qualité dans tout le continuum des besoins. Il doit appuyer une stratégie de ressources humaines dans le secteur de la santé pour que du personnel qualifié soit disponible pour fournir ces services. Le gouvernement permet sciemment que les soins inadéquats et les longues listes d’attente se poursuivent. Il en résulte une plus grande dépendance à l’égard de la prestation des soins essentiels par les familles et un énorme problème d’accessibilité pour ceux qui n’ont pas les moyens de se payer des soins privés et qui n’ont pas de soutien familial. Le moment est venu d’agir.

Le Plan de dotation de l’Ontario pour les soins de longue durée pour la période de 2021 à 2025 doit être accéléré, et l’objectif de quatre heures de soins directs par résident par jour doit être atteint d’ici deux ans, et non pas quatre. Le Conseil s’inquiète même que le minimum de quatre heures de soins directs par résident par jour soit une norme de soins insuffisante et doive être ajusté à la hausse à mesure que la complexité des besoins de soins sera révélée.

Le salaire minimum des PSSP essentiels doit être augmenté, afin de représenter un salaire équitable accompagné d’avantages sociaux adéquats, y compris des congés de maladie payés et des conditions de travail améliorées. Ces améliorations doivent s’appliquer aux PSSP qui travaillent dans tous les milieux – soins à domicile et milieu communautaire, SLD et hôpitaux. Cet investissement se fait attendre depuis trop longtemps.

Il est maintenant temps de repenser les soins de longue durée et de modifier la réglementation et les inspections, afin d’appuyer des modèles de soins axés sur la personne dans tous les foyers de SLD et les logements avec services de soutien, ainsi que des modèles de soins à domicile créatifs dans les collectivités. Une nouvelle norme de construction pour le XXIe siècle doit être établie et entrer en vigueur immédiatement, et toutes les chambres de 3 et 4 lits doivent être éliminées. Au minimum, les nouveaux foyers de SLD doivent avoir des chambres individuelles et prévoir des dispositions adéquates de prévention et de contrôle des infections. Il faut également tenir compte de la diversité de la taille et de la conception, afin de mieux intégrer les soins de longue durée à d’autres soutiens communautaires et sanitaires.

La province doit investir immédiatement dans une stratégie de ressources humaines dans le secteur de la santé, c’est‑à‑dire assurer la formation et le maintien en poste du personnel de soins de santé requis, en particulier les PSSP et les infirmières. Plus la province attend, plus la situation sera difficile pour les citoyens vulnérables qui ont besoin de soins dans la collectivité.

La Commission ontarienne d’enquête sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée continue de formuler d’excellentes recommandations, auxquelles la province devra donner suite de toute urgence et pour lesquelles le budget devrait prévoir les ressources nécessaires.

Au fil du temps, il faut aussi améliorer le logement, le transport et la planification urbaine pour permettre aux aînés de « vieillir dans la collectivité » plutôt qu’en isolement.

Nous nous attendons à voir un investissement important dans les soins aux aînés dans le prochain budget. La COVID-19 a exposé au monde la faiblesse du système actuel de l’Ontario. Il n’y a plus de temps à perdre et le gouvernement sait comment il doit agir.

Nicole Robert
Présidents du conseil d’administration

Pour lire L’énoncé des préoccupation de le CSV, allez à :

coaottawa.ca/fr/quattendons-nous

Prêt à faire partie du changement? Voici ce que vous pouvez faire dès maintenant!

Here can be your custom HTML or Shortcode

Ceci fermera dans 20 secondes